Le marché immobilier dans le 15ème

22 Juin 2016

Si vous avez pour projet d’acheter à Paris, il peut être intéressant de vous renseigner sur le marché dans le 15ème arrondissement. Abritant notamment la célèbre Tour Montparnasse, ce quartier bénéficie d’une réelle renommée : il est particulièrement prisé par les investisseurs immobiliers et acheteurs cherchant une résidence principale.

Un marché particulièrement diversifié dans le 15ème arrondissement

Difficile de trouver une tendance dominante dans le 15ème arrondissement en matière d’immobilier : avec son importante superficie (8,5 km2), il est également le plus peuplé de la capitale. De plus, il comporte quatre quartiers – Saint Lambert, Necker, Grenelle et Javel – ayant chacun leurs particularités, ce qui crée une hétérogénéité totale à l’échelle du 15ème. Au sein d’une même rue, on trouve parfois des disparités impressionnantes en ce qui concerne les prix : les rues Lecourbe ou Vaugirard, extrêmement longues, disposent de logements aux caractéristiques et cotations parfois très différentes.

Les prix de l’immobilier dans le 15ème arrondissement

Investir dans l’immobilier à Paris – et choisir le 15ème arrondissement – peut se révéler judicieux : la zone est dynamique, attractive, bien desservie et bien placée. En moyenne, le prix au m2 est de 8 000 €. Toutefois, l’offre immobilière sur place est loin d’être uniforme, on peut constater des écarts impressionnants : dans les quartiers Javel, Citroën et Lourmel, on trouve des logements à 6 500 € le m2. Un tout petit peu plus loin, aux alentours de Charles Michels, Bir-Hakeim ou encore Beaugrenelle, le tarif au m2 peut grimper jusqu’à 10 000 € — voire même dépasser ce prix !
En moyenne, un studio dans le 15ème vous coûtera 375 000 €, un 3 pièces peut être acheté aux alentours de 455 000 € et un 4 pièces dépassera fréquemment les 900 000 €.

Les perspectives pour l’investissement immobilier dans le 15ème

Est-il conseillé, quand on veut acheter à Paris, d’investir dans le 15ème ? Plusieurs projets d’urbanisme en cours dans l’arrondissement laissent penser qu’il va, avec le temps, gagner en attractivité. Le ministère de la Défense et ses quelques 9 300 employés devraient déménager sur le territoire, tandis que le quartier Boucicaut va se transformer avec la création de nouveaux logements (sociaux et intermédiaires). Enfin, le projet de la tour Triangle pourrait participer à l’augmentation du prix au mètre carré dans les années à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *