Comparatif entre les marchés immobiliers de Londres et de Paris

17 Fév 2016

On met souvent en relation les prix des appartements parisiens avec ceux du reste de l’île de France. Des études rapportent également les différences qui existent entre la valeur moyenne des biens immobiliers de la capitale et ceux en province. Nous avons droit aujourd’hui à une étude comparative entre le marché immobilier de Londres et celui de Paris. Il s’agit dans un premier temps d’un rapport sur l’évolution des prix entre les deux grandes capitales européennes. Dans un second temps, nous évoquons la situation actuelle pour ces deux villes aux caractéristiques bien différentes.

Ce qui différencie Londres et Paris

Il faut en effet rappeler que la densité de population est largement inférieure à Londres. La capitale compte certes 3 fois plus d’habitants mais est 15 fois plus étendue que son homologue française. De plus, la Ville-Monde comme elle est fréquemment surnommée abrite un parc immobilier constitué d’un nombre plus conséquent d’habitats spacieux. Les prix ont en fait progressé relativement de la même manière dans les deux villes de 1999 à 2007.

L’évolution des prix après 2007

Ils ont continué à augmenter à Paris en 2007 puis ont connu une légère baisse en 2008 et 2009. Les années 2007 et 2008 ont à l’inverse été marquées par un fort recul des prix londoniens. Les spécialistes de l’immobilier ont ensuite enregistré une reprise dans la capitale britannique depuis 2008, alors que les prix ne sont repartis à la hausse qu’en 2009 dans la Ville-Lumière. Les deux villes partagent toutefois un point commun, les prix y ont été multipliés en 15 ans par 3,5.

Les écarts entre quartiers des deux capitales

Les investisseurs doivent avoir un budget beaucoup plus large à Londres, où il faut en moyenne débourser 720 000 euros pour s’offrir un bien immobilier. A Paris, la valeur moyenne d’un appartement s’élevait à 450 000 euros fin 2015 pour un logement de 56 mètres carré.

Comme nous l’avions précisé au début de cet article, la surface moyenne est plus élevée dans la capitale britannique, cet écart conséquent s’explique ainsi en partie par cet aspect.

Une autre similitude rapproche néanmoins Paris et Londres, il s’agit de la disparité des prix entre leurs différents quartiers. En effet, la valeur des biens immobiliers les plus onéreux est un peu plus de 5 fois supérieure à la valeur médiane pour chacune des deux capitales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *